ODDE Claude

Ouvrier armurier à Saint-Étienne (Loire). Révolutionnaire ardent en 1793, il était un des membres les plus influents de la Société populaire.
Lorsque, au mois de juillet 1793, les Lyonnais royalistes et bourgeois entrèrent à Saint-Étienne, il s’enfuit dans la direction de Firminy, mais il fut pris par les contre-révolutionnaires et se donna la mort. Avant de s’ouvrir le ventre avec un couteau, il dit : « J’ai juré de vivre libre ou de mourir. Je tiendrai mon serment. »
Noël Pointe fit son éloge à la Convention ; il glorifia l’héroïsme de Odde qui était âgé d’une quarantaine d’années. Voir aussi Javogues Claude*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article35611, notice ODDE Claude, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Pétrus Faure, Histoire du Mouvement ouvrier dans le département de la Loire, Saint-Étienne, 1956.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément