OLLIVIER Démosthène

Né au Bausset (Var) le 25 février 1799, mort le 24 avril 1884. Il vint très jeune à Marseille et y créa une maison de commerce de toiles. Carbonaro, frappé d’une condamnation politique en 1825, familier d’Armand Carrel* comme Jacques Imbert*, il participa avec ce dernier à la publication, en 1833, du Peuple souverain. Il fit faillite et gagna Paris en 1839. C’est lui qui, après la révolution de Février 1848, fit nommer son fils Émile, le futur ministre de Napoléon III, commissaire de la République dans les Bouches-du-Rhône. Lui-même fut député à la Constituante par le département, en avril. Il fut battu néanmoins à la Législative en mai 1849. Arrêté le 2 décembre 1851, il fut exilé, sur ordre de la Commission mixte. Il résida en Belgique puis en Italie. Rentré en France en 1859, il s’associa à la politique de ralliement pratiquée par son fils et se brouilla avec la plupart de ses vieux amis.
Voir Michel Gabriel*

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article35637, notice OLLIVIER Démosthène , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Les Bouches-du-Rhône. Encyclopédie départementale, t. XI, Marseille, 1913.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément