PAILLY

Ouvrier monteur en bronze, Pailly fit partie en 1862 de la Commission ouvrière chargée d’organiser l’envoi de délégations à l’Exposition universelle de Londres. Il présidait alors la Société de secours mutuels, dite l’Espérance, des ouvriers ciseleurs, monteurs et tourneurs en bronze et habitait 70, rue du Faubourg-Saint-Antoine.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article35718, notice PAILLY , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Eugène Tartaret, Commission ouvrière de 1867. 2e recueil des procès-verbaux des assemblées générales des délégués et des membres des bureaux électoraux, Paris, Imp. Lefebvre, 1869, 364 p. — Notes de R. Skoutelsky.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable