PASQUIER-LABRUYÈRE, LABRUYÈRE Pasquier, dit.

Par Notice revue et complétée par M. Sibalis

Né le 21 août 1789 à Reims (Marne). Compositeur typographe. Républicain. Animateur de coalitions ouvrières. Membre de sociétés diverses.

Fils d’un maître charcutier. En 1834, ouvrier typographe, il était marié et habitait au 11, rue Saint-Sauveur, à Paris (Ve arr., maintenant IIe). À la Société des droits de l’Homme, il était chef de la section Marcus Brutus et membre de la Commission de propagande organisée par celle-ci pour agir dans les milieux ouvriers. Pasquier-Labruyère fut arrêté, le 8 décembre 1833, lors d’une réunion de cette Commission de Propagande qui se tenait chez Napoléon Lebon* et Jean-Jacques Vignerte*, au 27, rue Saint-Jean-de Beauvais (XIIe arr., maintenant Ve). Les participants arrêtés furent accusés d’avoir encouragé et préparé les grèves parisiennes de l’automne 1833, notamment celles des cambreurs, des fileurs et des tailleurs dans un but politique. Le procès a lieu du 26 au 28 avril 1834. Pasquier-Labruyère fut condamné à deux mois de prison et libéré le 26 juin. Lors de l’enquête concernant les journées insurrectionnelles d’avril, dénommé Labruyère, soupçonné comme membre de la SDH, il bénéficia d’une ordonnance de non-lieu par la Cour des pairs. Voir aussi Efrahem Zael* et Pandellé*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article35834, notice PASQUIER-LABRUYÈRE, LABRUYÈRE Pasquier, dit. par Notice revue et complétée par M. Sibalis, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

Par Notice revue et complétée par M. Sibalis

SOURCES : Arch. Nat., CC 585, interrogatoire de Louis-Joseph Dumesnil, 18 juillet 1834 ; CC 616, registre de la « Loterie patriotique » (c’est une liste des membres de la Société des droits de l’Homme). — Arch. Dép. Paris (Seine), registres d’écrou, DY/8 7-1030. — Arch. Dép. Marne, registre de la paroisse Saint-Hilaire, baptême du 21 août 1789. — « Arrestation de la Rue Saint-Jean-de-Beauvais », La Tribune, 12 décembre 1833. — Gazette des tribunaux, 26-30 avril 1834. — O. Festy. Le Mouvement ouvrier au début de la monarchie de Juillet (1830-1834), Paris, Cornély, 1908. — Paul Chauvet, Les Ouvriers du livre en France, tome 2, p. 124. — Cour des pairs. Procès politiques, 1830-1835, Inventaire dressé par J. Charon-Bordas, Paris, Archives Nationales, 1983, CC 587 D 1 (sous le nom de Labruyère).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément