PELLISSIER Charles, Jules

Par Pierre-Henri Zaidman

Né le 15 août 1828 à Moutiers (Duché de Savoie) ; ouvrier passementier ; combattant de Février 1848.

En 1848, Pellissier fut délégué des Ateliers nationaux et chef d’escouade. Il habitait 1, rue du Mûrier Saint-Victor (XIIe arr. ancien). Il souscrivit au Banquet du Peuple et, le 23 juin, fut arrêté rue Neuve-Saint-Denis, près d’une barricade établie rue Saint-Denis, à proximité de l’établissement de son patron. Celui-ci intervint pour sa libération en septembre 1848.
Absent de son domicile, rue de Lourcine, pendant l’insurrection de décembre 1851, Pellissier fut arrêté et expulsé le 4 mars 1852 pour complot et s’exila en Suisse.
Son dossier mentionne : « Mauvais antécédents politiques. S’est toujours occupé d’intrigues depuis 1848. S’est absenté plusieurs fois de son domicile pendant l’insurrection et n’a pu justifier de l’emploi de son temps. ». Sa peine fut remise par décret impérial du 2 février 1853. Revenu en France, il fut révoqué de son emploi de facteur au bureau central du chemin de fer d’Orléans « pour cause d’intempérance ». Le 4 décembre 1866, il fut condamné par le Tribunal de la Seine à six jours de prison pour outrages envers un agent.

Pendant le Siège de Paris, il s’engagea dans la 1ère compagnie des Volontaires de Montrouge et fut blessé à Buzenval le 19 janvier 1871, à ce titre il obtint la Légion d’honneur le 29 janvier. Celle-ci lui fut retiré le 20 mars 1873 en raison de sa condamnation de 1866.

Il ne semble pas avoir participé à la Commune. Il mourut le 21 avril 1880 à Paris (IVe arr.) et fut inhumé au cimetière d’Ivry (Seine). Il était marié et père d’un enfant.

Voir Leinen Mathias.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article35920, notice PELLISSIER Charles, Jules par Pierre-Henri Zaidman, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 9 juin 2021.

Par Pierre-Henri Zaidman

SOURCES : Arch. Min. Guerre, GR 6 J 62, A 4659, GR 7 J 32, B 1465. ― Arch. Nat., F/7/2586, F/7/*/2593 et BB/22/159. ― CARAN, LH//2083/12. ― Arch. Paris, D2R4 52, V4E 2937 (1273) et Registres journaliers d’inhumation, cimetière parisien d’Ivry 2/04/1880 à 30/04/1880 (2400). ― Gazette nationale ou le Moniteur universel, 2 avril 1853.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément