PELLOUARD Pierre

Né le 18 mars 1814 à Argenton-l’Église (Deux-Sèvres), mort le 23 janvier 1891 à Saint-Léger de Montbrun (Deux-Sèvres) ; cultivateur ; affilié à la Marianne.

Fils de Pierre Pellouard, vigneron au village de Champigny, et de Marie Faureau, Pierre Pellouard était domestique au village de Magé, commune de Louzy (Deux-Sèvres), quand il y épousa, le 5 juillet 1841, une domestique, Marie Boislève.
Devenus cultivateurs à Magé, ils eurent une fille, Marie, née le 4 mars 1852.

Après l’émeute de Brion du 22 juillet 1856, Pierre Pellouard fut condamné, le 13 septembre 1856, par le tribunal correctionnel de Bressuire, à six mois de prison pour affiliation à la société secrète la Marianne.

En 1872, il était toujours recensé au village de Magé avec sa femme et une vieille tante de son épouse. Il décéda en 1891 au village d’Orbé où il vivait seul.

Voir Arnault Philippe-Auguste pour la liste des « Marianneux » des Deux-Sèvres condamnés en 1856 et pour ceux de Magé et de Louzy : Deslandes François et Lesage.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article35921, notice PELLOUARD Pierre, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 17 février 2021.

SOURCES : Arch. Nat., BB 30/417, P. 1411. — Arch. Dép. Deux-Sèvres, Registre des jugements du tribunal de Bressuire, année 1856 ; état civil, recensements. — Notes d’Alain Dalançon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément