PERRIN Augustin

Né en 1814 à Langres (Haute-Marne). Amputé d’une jambe dans son pays en 1833, il vint travailler à Paris en 1835 comme tailleur d’habits à façon et prit une loge de concierge, rue Saint-Martin, en 1838. Il travailla de 1840 à 1848 pour la Belle-Jardinière. Après la révolution de Février, il fréquenta les clubs de François Raspail* et de Étienne Cabet* et paraît avoir appartenu au club des droits de l’Homme. Lecteur des journaux « rouges », il avait des altercations avec ses locataires. Pendant les Journées de Juin, il se signala surtout par ses propos. Transporté sur le témoignage de ses locataires, il fut gracié en décembre 1849.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article36032, notice PERRIN Augustin , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, A 7759.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément