PEUPIN Henri, Alexandre

Fondateur de L’Atelier en 1840. Représentant modéré de la Seine en 1848 et en 1849. Rallié à l’Empire.

Né à Paris le 2 septembre 1809, mort à Paris le 12 décembre 1872. Ouvrier horloger, il participa à la fondation de L’Atelier, en qualité de disciple de Philippe Buchez*. Il était, en outre, à la fin de la monarchie de Juillet, membre du conseil des prud’hommes.
Élu député de la Seine à la Constituante, le 23 avril 1848, par 131 969 voix sur 267 888 votants et 399 191 inscrits, Peupin, grâce à Buchez fut désigné comme premier des six secrétaires de la Constituante. Il fut définitivement adopté par la majorité conservatrice, quand il eut attaqué vivement, en qualité de membre du comité du Travail, le communisme et l’organisation du travail selon Louis Blanc*. Il disait ou laissait dire que, pour lui, organisation du travail signifiait désorganisation du travail. Rien d’étonnant dans ces conditions qu’il ait approuvé les poursuites contre Louis Blanc et Marc Caussidière*.
Réélu dans la Seine en 1849, avec 109 560 voix, sur 281 140 votants et 378 043 inscrits, Peupin se prononça pour l’expédition de Rome, pour la loi restrictive du suffrage universel, pour la révision de la Constitution. Son approbation de la politique de l’Élysée était de plus en plus complète en 1851. Aussi devint-il sous-directeur du bureau des dons et secours de la maison de l’empereur, puis, en 1864, percepteur des contributions d’un des arrondissements de Paris.
Membre, avec Michel Alcan* et Claude Corbon*, en sa qualité de député, du Conseil d’encouragement pour les associations ouvrières, créé en juillet 1848, afin de répartir le crédit de 3 millions attribué par la loi du 5 juillet, sur la proposition de Corbon, aux associations ouvrières, Peupin s’y était élevé contre la suggestion de Auguste Ott*, en vertu de laquelle les associations ouvrières, pour devenir parties prenantes, devaient inscrire des considérations morales dans leurs statuts.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article36131, notice PEUPIN Henri, Alexandre , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Biographie des 900 députés..., Paris, 1848. — Robert, Bourloton et Cougny, Dictionnaire des Parlementaires français. — A. Cuvillier, Un journal d’ouvriers : L’Atelier, 2e éd. 1953. — J.-B. Duroselle, Les débuts du catholicisme social en France, 1822-1870.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable