PICHON Louis

Né vers 1824. Mineur d’Outre-Furens — quartier de Saint-Étienne depuis 1850 ; auparavant, commune indépendante — (Loire). Il fut condamné, le 5 mai 1846, par le tribunal correctionnel de Saint-Étienne, à quinze jours de prison pour fait de grève. Voir Baret Antoine, Garnier Jean, Graille Jean, Lacroix Pierre, dit Monistrol.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article36209, notice PICHON Louis , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 28 mai 2021.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément