PITET Joseph

Né le 6 juillet 1820 à Salins (Jura). Célibataire. Ouvrier-cloutier à Arbois (Jura). Par décision de la Commission mixte du Jura, il fut interné à Cognac (Charente). À Cognac, Pitet ne cessa de faire de la propagande et d’entretenir des relations et des correspondances avec les révolutionnaires de Saintes et de Rochefort (Charente-Inférieure), de Jarnac et d’Angoulême (Charente). Il rencontra Henri Chabannes, alors à La Rochelle, qui lui remit les statuts de la Militante ; il organisa cette société à Cognac, assista à toutes les réunions politiques et fut en relations avec les délégués de la Militante à Paris. Le tribunal correctionnel de Cognac le condamna le 21 juin 1856, pour délit de société secrète, à trois ans de prison, 100 francs d’amende et cinq ans de privation de ses droits civiques. Selon le procureur impérial de ce tribunal, c’était un conspirateur dangereux exerçant sur les ouvriers une grande influence. Voir Malarte Antoine*, et Dognon Jacques*

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article36328, notice PITET Joseph, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Arch. Dép. Charente, M 646 — Registre du tribunal correctionnel de Cognac de 1856.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément