QUILLIER Hippolyte

Serrurier ; propagandiste républicain-socialiste dans le département de la Nièvre.

Né à Cosne-sur-Loire (Nièvre) vers 1822. Ouvrier serrurier, il avait été renvoyé de l’usine de Fourchambault (Nièvre) en 1848, à cause de ses idées révolutionnaires et de ses efforts pour « semer la discorde entre les maîtres et les ouvriers de cette usine ». De Fourchambault il alla à Nevers, où, avec l’aide de trois ou quatre camarades, il essaya de dresser les ouvriers contre les journées de plus de dix heures, dans l’esprit de la révolution de Février. Il perdit toute embauche à Nevers et fut contraint de revenir à Cosne, d’où, après de nouvelles mésaventures, il revint à Nevers.
Le commissaire de police de Nevers proposait, le 18 juillet 1850, au procureur de la République, de poursuivre Quillier pour « outrages à agent de la force publique », mais le magistrat n’accorda pas les poursuites. Quillier fut arrêté le 29 décembre 1851. Le commissaire de police de Nevers consigna sur la fiche de renseignements tout ce qu’il savait des activités passées de Quillier : participation aux clubs et aux banquets, propagande électorale en faveur de la Montagne, « propagande socialiste à Nevers et dans le département ».
Quillier fut condamné à la déportation en Algérie, mais sa peine fut commuée en surveillance de haute police. Cette surveillance cessa le 30 novembre 1854. On signalait postérieurement à cette date Quillier comme habitant Fourchambault.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article36691, notice QUILLIER Hippolyte , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Arch. Dép. Nièvre : série U, Tribunal de Nevers ; série M, liasse 1852, Police générale, Jugements des conseils de guerre, et liasse Condamnés et surveillés politiques 1852-1871.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément