RADENNE Jean-Marie

Né en 1813 aux Ambleteuses (Pas-de-Calais). Marchandeur-menuisier en bâtiment à Paris, il entra, en 1848, faute de travail, aux Ateliers nationaux. Membre du club des droits de l’Homme et vice-président de sa section, rue de Charonne, il participa, le 15 mai, à l’invasion de l’Assemblée nationale. Le 22 juin, il fut de la députation qui se rassembla au Panthéon. Le 23, il était à la barricade de la Bastille, il perquisitionnait à la tête des insurgés pour avoir des armes. Le 25, il quitta cette barricade pour aller combattre, à celle de la rue du Roi-de-Sicile et, quand elle fut prise, il fut arrêté avec plusieurs autres, qui furent fusillés. Il s’échappa, sous prétexte de chercher une garde pour sa femme effectivement malade. Chargé par le maître charpentier pour lequel il travaillait en sous-entreprise, il fut transporté et ne revint qu’en décembre 1849.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article36729, notice RADENNE Jean-Marie , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, A 5092.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément