RAVIZET Joseph

Né vers 1810. Serrurier à Decize (Nièvre) en 1851. Considéré comme instruit. Transporté en Algérie après le coup d’État du 2 décembre, parce qu’il aurait exercé dans une société secrète les fonctions dirigeantes de centurion, il était de retour à Decize avant le 30 juin 1853. Dénué de tout, il paraissait encore à la police jouir d’une « grande influence sur la classe ouvrière », ce qui lui valait de figurer sur l’état nominatif, daté du 30 juin 1853, des hommes capables de prendre la direction d’un mouvement dans l’arrondissement de Nevers.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article36817, notice RAVIZET Joseph , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Nièvre, série M., liasse Police générale, Condamnés politiques 1852, et liasse Sûreté publique, Menées politiques, Hommes dangereux 1852-1869.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément