RÉGNIER Pierre, Joseph

Né le 20 novembre 1807 à Vouziers (Ardennes). Il servit au 18e régiment léger, à Montauban, jusqu’en 1836. Marié à Paris, il s’y établit tailleur apiéceur en chambre, à Ménilmontant, rue des Panoyaux.
Membre de la Société des Saisons, il prit part à l’insurrection du 12 mai 1839 et composait des chansons révolutionnaires pour les goguettes de banlieue, ce qui le rendit influent sur les « populations assez inintelligentes de ces localités » (sic).
Héros de la révolution de Février, il fut l’un des organisateurs du club des Travailleurs de Belleville, avec lequel il manifesta le 15 mai. Garde national, il appartenait à la compagnie du lieutenant Guérineau* et, le 23 juin, l’entraîna avec celui-ci dans l’insurrection, éleva la barricade de la barrière Ménilmontant et figura au premier rang des Montagnards de Guérineau quand ils marchèrent sur Paris dans l’après-midi. Arrêté en possession d’une tunique de garde mobile et d’un pantalon de ligne, il fut transporté. Gracié, il revint des pontons en décembre 1848 « plus révolutionnaire que jamais ».
De concert avec Hubert Dubois* et Vatin*, il fonda alors la Chaîne des Martyrs dont il fut l’un des chefs de section. Son influence était telle parmi les « démocrates de barrière » que le soir de son arrestation, en décembre 1851, bien qu’il n’eût fait aucune résistance, les habitants de la cité Borey, véritable citadelle révolutionnaire, se ruèrent, femmes comprises, sur les policiers et voulurent le délivrer.
Pendant l’insurrection, il s’était tenu en permanence chez la veuve Delaporte, cabaretière, avec des compagnons de ponton et il avait parlé dans les groupes, « en excitant les ouvriers ». Il fut transporté (« Algérie moins »). Voir Carpentier*, Fouque Alphonse*

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article36865, notice RÉGNIER Pierre, Joseph , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Arch. Min. Guerre, A 12461 et B 1449 et 1588.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément