RIBOULON Louis

L’ouvrier annonéen Riboulon est « un homme dangereux » et reconnu pour professer des « opinions républicaines », écrivait au ministre de l’Intérieur le préfet de l’Ardèche, le 28 août 1835. L’ouvrier en question, qui était appelé négociant l’année précédente, et qui, en 1839, était patron mégissier, exerça certainement une profonde influence sur les milieux ouvriers d’Annonay et de la région. Il était, en 1835, en rapports avec les sociétés secrètes de Lyon et de Paris et cela n’allait pas sans « inspirer des soupçons » au préfet de l’Ardèche.
Riboulon a laissé un intéressant « Mémoire sur la fête des mégissiers à A. en 1839 » qui est déposé à la Bibliothèque municipale. L’idée maîtresse de Riboulon était que « le développement de l’instruction arrachera seul à leur misère les ouvriers d’Annonay ». Le nom de Louis Riboulon a été donné à un square de sa ville.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article37007, notice RIBOULON Louis , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : J. Régné, La pénétration des idées nouvelles en Ardèche au début de la Monarchie de Juillet, 1936. — Vital Chomel, « Le Département de l’Ardèche à la veille de la Révolution de 1848, Revue du Vivarais, 1948-1949. — Certains éléments de cette biographie nous ont été communiqués par M. Henri Gachet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément