RICHARD Alexis

Né le 6 avril 1820. Instituteur à Bonvillet, petite commune proche de Darney (Vosges), depuis le 5 juin 1845. Le comité électoral du canton de Darney le désigna, le 22 avril 1849, comme candidat aux élections législatives. Il avait rédigé, dès le 18 avril, une profession de foi qui indiquait une orientation socialiste : « La chose serait nouvelle, j’en conviens, écrivait-il, si l’on voyait siéger à la Chambre des mandataires de la classe ouvrière choisis dans son sein ; mais, pour cette raison, serait-elle moins juste, moins légitime ? [...] Il n’est, sérieusement parlant, écrivait-il encore, qu’une voie pour sortir du moment de crise que nous traversons : c’est d’améliorer immédiatement par des moyens possibles, équitables, la position matérielle et morale de la classe pauvre et ouvrière. »
Il demandait l’instruction primaire, secondaire et professionnelle gratuite, la réduction des gros traitements, la suppression des impôts onéreux pour le peuple, comme « l’impôt immoral des boissons ».
Le 13 février 1850, le Comité supérieur de Mirecourt infligea une suspension de trois mois, avec privation de traitement, à Richard « dont les principes socialistes sont devenus indubitables ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article37026, notice RICHARD Alexis , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 3 avril 2018.

SOURCES : Arch. Dép. Vosges, 1 T 2, 1 T 6. — Annuaire des Vosges, 1889, pp. 74 et sq.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément