FAROLET Louis, Charles

Né le 21 juillet 1804 à Fougères (Ille-et-Vilaine) ; cheminot, proche des hommes du National.

Compromis dans le complot de Lunéville en 1835 alors qu’il était sous-officier au 9e régiment de cuirassiers, mais acquitté, Louis Farolet entra comme surveillant au chemin de fer du Nord, puis il fut placé par Charras au chemin de fer de Strasbourg comme employé de la gare de La Villette. Avant de venir à Paris en 1848, cour des Petites-Ecuries, n° 10, il était commis-voyageur d’une maison de commerce à Angers et, en Juin, il avait marché pour l’ordre avec la garde nationale d’Angers.

Lié aux hommes du National, il fréquentait Cournet, Kelsch et Lemoine ; et les toasts qu’il porta en leur compagnie à la « Belle Marianne » et à la « Jeannette » (la République et la guillotine) lui valurent en décembre 1851, la transportation (« Algérie plus »), décision qui fut transformée en assignation à résidence à Rennes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article3703, notice FAROLET Louis, Charles, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 9 janvier 2009.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, B 1445.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément