ROCHETTE Paul

Saint-simonien. Né à Bourges le 20 janvier 1805, ancien clerc minoré, Rochette, maître d’études au collège de Rouen en 1828, collabora à la rédaction du Globe saint-simonien. Bibliothécaire et chef d’office à Ménilmontant, dont il fut l’un des apôtres, il demeura à Paris pendant l’incarcération deProsper Enfantin* afin d’assurer son secrétariat et de travailler sous son autorité à l’archivage des manuscrits du mouvement saint-simonien. Il donna alors quelques articles dans L’Artiste et dans Le Siècle. Rédacteur en chef du Courrier du Haut et du Bas Rhin de 1834 à 1839, il y adopta des positions plutôt conservatrices en matière de liberté de la presse et relativement à la classe ouvrière. Légués à de La Sicotière, sénateur de l’Orne, les papiers qu’il avait conservés de sa période saint-simonienne furent malheureusement dispersés à sa mort, sans que l’on puisse aujourd’hui les localiser.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article37190, notice ROCHETTE Paul , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Bibl. Arsenal, Fonds Enfantin. — Procès [des saint-simoniens], 1832, p. 29, et p. 176-177 — S. Charléty, Histoire du saint-simonisme, 2e éd., p. 165. — Marcel Emerit, « Les saint-simoniens à Strasbourg ", Annales de l’Est, 1976-1, p. 65-78. — Note de Ph. Régnier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément