BACHELET François

Né le 29 juin 1893 à Givry (Saône-et-Loire), mort le 17 novembre 1976 à Mâcon (Saône-et-Loire) ; aiguilleur ; militant communiste de Saône-et-Loire.

Fils naturel de Catherine Guinard, journalière, qui le reconnut le 8 juillet 1893, légitimé par le mariage de sa mère avec Philibert Bachelet en 1897, François Bachelet, aiguilleur de 2e classe à la Compagnie des chemins de fer PLM, demeurant à la Grisière, commune d’Hurigny (Saône-et-Loire), fut signalé par la police dès 1929. Il était, en 1932, trésorier de la cellule communiste des cheminots PLM n° 101 de Mâcon qui aurait alors compté 45 membres et dont le secrétaire était Joseph Gilbertier.

Suivant une note de la police, il fut muté comme aiguilleur à La Clayette, le 30 mai 1940. Identifié comme ex-secrétaire de la cellule communiste de Mâcon-Gare, militant très actif, il fut déplacé par ordre de l’autorité militaire à la suite d’une inculpation pour tenue de propos défaitistes.

Il s’était marié en juin 1919 à Lessard-en-Bresse (Saône-et-Loire) avec Marthe Creniaut.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article373, notice BACHELET François, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 19 octobre 2010.

SOURCES : Arch. Nat. F 7/13130, octobre 1932. — DBMOF, tome 18, p. 19. — Notes de Bertrand Porcherot. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément