ROSSIGNOL François

Charpentier à Saint-Branchs (Indre-et-Loire). Républicain mis en surveillance après le coup d’État du 2 décembre 1851 (décision de la Commission mixte de Tours, approuvée à Paris le 9 mars 1852). Voir François Baudry*

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article37302, notice ROSSIGNOL François , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément