FAVIER Charles

Par Louis Botella

Surveillant des installations électriques ; syndicaliste CGT puis Force ouvrière (FO) résistant ; syndicaliste du Puy-de-Dôme ; membre du comité technique national Service électrique et signalisation (SES) de la Fédération FO des cheminots (1948-1949).

Homme d’équipe en gare, Charles Favier était, depuis décembre 1926 au moins et au-delà d’octobre 1928, le secrétaire de la section technique Exploitation au sein du syndicat confédéré [CGT] des cheminots de Clermont-Ferrand.

En juillet 1930, il fut signalé comme étant le secrétaire de la section des anciens combattants au sein de ce syndicat.

Depuis mars 1936, Charles Favier était secrétaire adjoint du syndicat CGT du personnel du Service électrique au sein de l’Union des syndicats CGT de cheminots de la Cie du PLM (Paris-Lyon-Méditerranée). Aide-ouvrier au service électrique, il était, en novembre 1938, délégué du personnel auprès du chef du service de la Voie de la région du Sud-est de la SNCF.

Surveillant des installations électriques à Clermont-Ferrand, Charles Favier fut élu en 1948 membre du comité technique national SES de la Fédération FO des cheminots en sa qualité de secrétaire de cette branche professionnelle pour l’Union Sud-est. Il siégea, à ce titre, au conseil d’administration de cette union. Il fut victime d’un accident mortel au cours de son travail.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article3746, notice FAVIER Charles par Louis Botella, version mise en ligne le 10 novembre 2018, dernière modification le 10 novembre 2018.

Par Louis Botella

SOURCES : La Tribune des cheminots, organe de la Fédération nationale [CGT] des travailleurs des chemins de fer, 10 décembre 1926-1er octobre 1928, 1er juillet 1930. —Le Cheminot Syndicaliste, organe de l’Union de syndicats du PLM puis du Sud-est, 10 mars 1936, 25 mars 1937, 10 novembre 1938 (Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots). —Le Rail syndicaliste, 2 mars 1949. — Louis Botella, FO chez les cheminots..., op. cit. — Notes de Marie-Louise Goergen.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément