FAVROT Lucienne

Par Louis Botella

Née vers 1931, morte vers 1990 ; employée des Services sociaux de la SNCF ; syndicaliste CGT puis FO et militante trotskiste du PCI puis du MPPT, secrétaire de la commission nationale féminine de la Fédération FO des cheminots.

Employée principale aux Services sociaux à Paris-Est, Lucienne Favrot milita au sein de la CGT de cette résidence et intervint lors du congrès fédéral de décembre 1953. Elle défendit avec vigueur l’unité d’action des cheminots à la base autour de la CGT.

Quelques années plus tard, elle rejoignit Force ouvrière. Elle participa au congrès de l’Union Est de cette organisation en avril 1964 à Paris. Lors du congrès d’avril 1967, elle fut élue membre du conseil national. En novembre 1969, elle conserva cette fonction et fut désignée, après un vote, secrétaire de l’Union Est, fonction qu’elle conserva peu de temps. En effet, les différents services sociaux régionaux furent rattachés à la direction du personnel. En avril 1972, à la suite du 12e congrès de l’Union des Services centraux, elle siégea au bureau de cette union.

La commission nationale féminine de la Fédération FO des cheminots fut créée en novembre 1964. Lucienne Favrot en assuma la responsabilité nationale. Ce mandat fut renouvelé à plusieurs reprises. Elle participa en novembre 1968 à un séminaire organisé à Paris par l’Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) sur le travail des femmes. Elle défendit toujours ses convictions avec beaucoup de passion, notamment lors des congrès fédéraux et confédéraux. Elle figura très souvent dans l’opposition à la « ligne » fédérale et confédérale.

Elle adhéra en 1951 à la section française de la IVe Internationale, le Parti communiste internationaliste (PCI). Elle fut trésorière de la section de Saint-Gratien-Soisy (Val-d’Oise) du Mouvement pour un parti des travailleurs (MPPT).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article3755, notice FAVROT Lucienne par Louis Botella, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 21 mai 2017.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Fédération CGT-FO des cheminots. — Compte rendu du congrès de décembre 1953 de la Fédération CGT des cheminots. — Comptes rendus des congrès confédéraux de la CGT-FO. —Le Rail syndicaliste. —Informations ouvrières, article non daté. — Notes de Marie-Louise Goergen et de Pierre Vincent. — Informations transmises par Robert Poulet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément