SIMONIN Philippe

Né vers 1825, mineur chef d’équipe à Saint-Hilaire-de-Gondilly (Cher), il demanda une augmentation des tarifs, en mars 1856, alors même que son employeur envisageait, au contraire de réviser les prix à la baisse. Les 10 et 11 mars il refusa de travailler, suivi par une centaine d’ouvriers. Le 13, les grévistes n’étaient plus que 16.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article37889, notice SIMONIN Philippe , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Cher 31 U 596. — Note de M. Pigenet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément