STAEL Jean, Laurent

Ouvrier serrurier à Paris, condamné en septembre 1830 à deux jours de prison pour avoir tenté de fomenter un arrêt concerté du travail afin d’obtenir une augmentation de salaire pour les ouvriers de son atelier. Le mouvement, inspiré par Stael dans son atelier, précéda un mouvement plus général de la profession en octobre. Voir Guillemain*, Lecomte*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article37978, notice STAEL Jean, Laurent , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Gazette des Tribunaux, 16 septembre et 20 octobre 1830.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément