TAQUET Charles, Guislain, dit Julien

Né le 12 janvier 1825, à Cambrai ; ouvrier ferblantier ; insurgé de 1848 et 1851.

Blessé le 12 mai 1839 rue des Enfants-Rouges, il se signala en Février 1848 aux barricades de la rue Vieille-du-Temple, rue Saint-Jacques et rue Saint-Honoré. Arrêté en Juin durant quelques heures, il fut dénoncé par un épicier de la rue Saint-Jacques comme ayant dit, le 4 décembre 1851 : « Nous recommencerons demain », puis : « Louis-Napoléon est un brigand ; il sera tué d’un coup de fusil par moi ou par un de mes camarades qui fait partie de notre société. » Il fut transporté à Cayenne. . Cependant, selon d’autres sources, la commission de révision de Paris le condamna à l’Algérie plus, et il fut transporté à Alger avant que sa peine ne soit commuée en Algérie moins le 4 mai 1852.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article38079, notice TAQUET Charles, Guislain, dit Julien , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 5 février 2020.

SOURCES : Arch. Min. Guerre, B 689. — Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Charles Guislain Taquet — Notes de Valentine Dumas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément