TAUTIN Édouard

Né le 3 février 1830 à Paris. Fondeur, potier d’étain. Engagé dans la Légion italienne, il revenait, le 23 juin 1848, du bureau des volontaires pour l’Italie quand il fut retenu près de l’Hôtel-Dieu pour y faire des barricades. Lorsque la garde nationale et la ligne arrivèrent sur la barricade du Petit-Pont de l’Hôtel-Dieu, il se réfugia dans une maison avec dix autres ; il y fut arrêté, taché de sang. Revenu de transportation en février 1850, il se lia avec les ouvriers de la maison Cail, près de laquelle il demeurait, avenue de La Motte-Picquet, et c’est à eux qu’en décembre 1851 il se préparait à faire appel pour sauver 150 insurgés, qu’il pensait menacés d’être fusillés au Champ de Mars. Arrêté comme ayant été aux barricades, désigné pour « Algérie plus », il fut transporté.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article38103, notice TAUTIN Édouard , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, A 4084 et B 63.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément