THIBAUD Élie ou THIBAUDAT Élie

Habitant Patinges, maintenant Torteron (Cher), soupçonné d’appartenir à la société secrète de La Guerche (Cher), il fut condamné à la déportation en Algérie (Afrique moins). De retour dans sa commune d’origine, il y mourut en 1885.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article38187, notice THIBAUD Élie ou THIBAUDAT Élie , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Arch. Nat., BB 30 399. — Arch. Dép. Cher 25 M 108. — Note de M. Pigenet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément