FITSCH Félix

Né à Chaux-la-Lotière (Haute-Saône), mort le 1er mars 1938 à Vernon (Eure) ; employé aux chemins de fer du Nord ; coopérateur.

Venu habiter Paris vers 1860, il entra dans les bureaux de la Compagnie du Nord et fut l’un des fondateurs, fin 1865 et début 1866, de la Société civile de consommation du XVIIIe arr. constituée surtout de cheminots, mais ouverte à tous. Il en devint le président en 1870.

Félix Fitsch fut délégué, en 1885, à la réunion des coopératives françaises qui fonda la première Fédération nationale. Élu au premier Comité central, il en devint vice-président, puis président en 1893 en remplacement de Clavel. Il conserva ce poste jusqu’en 1901, date à laquelle il fut élu président honoraire. Il demeura membre du comité des consultations juridiques, mais, retiré à Vernon en 1902, il cessa en réalité toute activité coopérative. Fitsch appartint au premier comité de la section française de l’ACI.

Bon administrateur et praticien plus que théoricien, Fitsch était un partisan de la coopération ménagère qui s’opposait aux théoriciens rochdaliens disciples de De Boyve. C’est ainsi que sa société ne vendait pas au public et que les bénéfices étaient répartis non seulement entre les consommateurs, mais aussi entre les membres du personnel.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article3847, notice FITSCH Félix, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 2 juin 2019.

SOURCES : J. Gaumont, Histoire de la coopération, op. cit., t. I et II. — Almanach de la coopération, 1897. — Le Coopérateur de France, 2 avril 1938.

ICONOGRAPHIE : J. Gaumont, Histoire de la coopération, op. cit., t. II. — Almanach de la coopération française, 1897, p. 65.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément