VALLETTE Louis, Frédéric

Né le 18 mars 1827 à Saint-Symphorien, canton de Chomérac (Ardèche), mort le 31 juillet 1858 à Brune, commune de Saint-Symphorien. Fils d’un tisserand, tisserand lui-même au hameau de Brune. Le 4 décembre 1851, il battit la générale et marcha à la tête des insurgés en route vers Privas. La Commission mixte le condamna à « Algérie plus ». Il fut gracié dans le courant de 1852. En 1858, lors des investigations faites pour appliquer la loi de sûreté générale, c’était « toujours le même homme dangereux ». (Élie Reynier, Histoire de Privas, t. III, p. 135.) Voir Jean-Louis Fialon *, François Ranc père*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article38528, notice VALLETTE Louis, Frédéric , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.
Version imprimable Signaler un complément