ALBERT Auguste. Pseudonyme VALLOUISE

Par Pierre Baudrier

Né en 1809, mort en 1849 ; républicain socialiste.

Vallouise avait été ecclésiastique à Besançon et rejoignit en 1837 la Légion espagnole du général Espartero qui combattait les carlistes. Il prit part à la défense de Madrid, fut brièvement prisonnier et finit spécialiste du contentieux dans une banque parisienne. Dans les années 1840 il avait publié à plusieurs reprises : De l’Esprit de la Montagne, ou les Grands hommes de la Révolution française.
Il était rédacteur en 1840 d’une revue mensuelle, Le Droit social, démocratique et ouvrière, en dépôt chez le libraire Rouanet. On y déplorait « la résistance animale des classes qui défendent leurs privilèges ». On y écrivait encore : « Une grande révolution semble se préparer en Angleterre. Le chartisme est une vaste association d’ouvriers. Ces esclaves des sociétés modernes, lassés de misère et de travail, semblent comprendre dans leur sombre énergie tout ce que peuvent les hommes qui s’inspirent du génie de la liberté. »

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article38539, notice ALBERT Auguste. Pseudonyme VALLOUISE par Pierre Baudrier, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 16 septembre 2022.

Par Pierre Baudrier

SOURCES : Le Droit social, Bibl. Nat., Lc 2 /1466. — Klaus Deinet, Die mimetische Revolution oder die französische Linke und die Re-Inszenierung der Französischen Revolution im 19. Jahrhundert (1848-1871), Stuttgart, J. Thorbecke, 2001, 488 p.- (Beihefte der Francia ; Bd 50).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément