VASSEUR Isidore, Joseph, Louis

Né le 9 janvier 1810 à Paris (VIIe arrdt ancien)  ; marchand de vins  ; insurgé de 1851.

Marchand de vins au 56, faubourg du Temple, établissement où il succédait à son père, il se fit remarquer dès Février 1848 comme orateur de club. Il était alors garde national.
Le 3 décembre 1851, chef de section de la secrète Société des Défenseurs de la République, il rejoignit aux « Quatre Sergents de la Rochelle », rendez-vous de révolutionnaires, les éléments qui parcouraient Paris en divers sens. Dans la nuit, il donna asile à plusieurs personnes qui tinrent une permanence et, le 4, de la barrière de la rue Aumaire, il gagna la porte Saint-Martin, cependant que sa maison était occupée par des gens qui n’attendaient qu’un moment favorable pour agir. Déjà condamné en février 1851 à un mois de prison pour détention d’armes et de munitions, il fut transporté à Cayenne. Cependant, selon certaines sources, la commission de révision de Paris le condamna à l’Algérie plus, et il fut transporté à Bône (province de Constantine, Algérie), avant de bénéficier d’une remise de peine le 2 février 1853. Voir Charles Crousse, Pierre Turmel.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article38592, notice VASSEUR Isidore, Joseph, Louis , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 5 février 2020.

SOURCES : Arch. Min. Guerre, B 982. — Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Isidore Joseph Louis Vasseur — Notes de Valentine Dumas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément