VATELLE Alexandre, Antoine

Né en 1811 à Paris. Boulanger, il fit banqueroute en 1842 et fut condamné à deux mois de prison. Il travailla alors deux ans chez un notaire de la Chapelle, puis vint s’embaucher comme colleur de papiers peints, rue de la Roquette, où il demeura à partir du 1er terme de 1847. Dans l’espoir d’avoir une place qu’il n’obtint pas, il combattit en Février. Il fut seulement élu caporal dans la garde nationale, cependant que sa mère, propriétaire, faubourg Saint-Denis, était mise en fuite par ses locataires, qui se firent accorder remise de leurs loyers. Ses infirmités (il était bossu et mesurait seulement 1,40 m) attirèrent sur lui l’attention et les insurgés de Juin le firent descendre à la barricade, rue de la Roquette. Il se contenta de protéger un chantier de bois qu’ils voulaient incendier. En juillet, il fut arrêté et les juges militaires l’envoyèrent en transportation dont il ne revint qu’en juin 1849, sur l’intervention de Cormenin : son seul tort était d’avoir fait partie du club des Quinze-Vingts.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article38598, notice VATELLE Alexandre, Antoine , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, A 12333.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément