VERCELY

Ouvrier marbrier à Paris en 1836. Organisateur, au mois d’avril, d’une coalition dans un atelier de la rue Basse-Saint-Pierre, quartier Popincourt. La patronne de l’atelier ayant repoussé toute augmentation des salaires, l’atelier fut mis en interdit. Vercély fut, des cinq ouvriers poursuivis, le plus sévèrement condamné ; sa peine s’éleva à quarante jours de prison. Lui seul était jugé pour violences, en plus du délit de coalition qui ne valait que quinze jours de prison aux quatre autres. Voir Dagnet*, Sauvois*, Thomas*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article38644, notice VERCELY , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Gazette des Tribunaux, 25 avril et 3 juin 1836.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément