VIGIER Jean

Ouvrier tonnelier puis journaliste à Bordeaux sous la monarchie de Juillet. Il était considéré par la police comme un des propagandistes les plus actifs du républicanisme démocratique et même du socialisme « le plus nauséabond ». Il « a infesté certaines localités des principes du socialisme », disait-on encore. Un monument lui sera élevé à Bordeaux en juin 1870.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article38747, notice VIGIER Jean, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Gironde, série M., Police générale, Hommes dangereux.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément