VINDRY Étienne

Né en 1809 à Lyon. Ouvrier en soie et militant actif de la Charbonnerie Réformée qui se manifestait à Lyon en 1841 dans les quartiers ouvriers des Brotteaux et de la Croix-Rousse et qui montrait des tendances socialistes. (Voir Jean-Pierre Belle*) Condamné, le 4 février 1842, lors du procès de l’organisation devant le tribunal correctionnel de Lyon, à trois mois de prison.
En 1848, il fut désigné par le Club démocratique central de Lyon (dont il fut l’un des présidents) pour être l’un de ses candidats aux élections à la Constituante.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article38842, notice VINDRY Étienne , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Rhône, série U, Procès-verbaux des tribunaux correctionnels. — Mary Lynn Stewart-McDougall, The Artisan Republic. Revolution, Reaction, and Resistance in Lyon, 1848-1851, Montreal/Kingston, McGill-Queens University Press, 1984. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément