VIOLET Jacques, Nicolas

Né en 1819 à Paris. Il avait fait sept ans de service, d’abord au 13e régiment d’artillerie puis dans les sapeurs-pompiers de Paris. Mécanicien, il travailla de 1845 à 1848 dans une manufacture d’instruments d’optique et de mathématiques de la rue des Trois-Pavillons. En 1848, sans travail, il entra aux Ateliers nationaux. Commissaire du club des Montagnards de Ménilmontant et artilleur de la garde nationale, il ne cessa de combattre, en Juin 1848, jusqu’à l’entrée de la troupe. Arrêté sur dénonciation, il fut transporté. Il fut gracié en novembre 1849.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article38850, notice VIOLET Jacques, Nicolas , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, A 12101.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément