VITRAC

Ouvrier de Périgueux (Dordogne). Après la révolution de Février, il appartint au Club modéré de « L’Ordre dans la Liberté ». Il fut de ceux qui réclamèrent que les ouvriers de la Dordogne soient représentés à l’Assemblée constituante par un député sortant de leurs rangs et portant la blouse, « l’éducation et la fortune n’étant point nécessaires pour représenter le peuple, mais l’intelligence et le bon sens », dira-t-il. Néanmoins, il s’empressa d’occuper la place d’employé de préfecture qu’on lui offrait. (G. Rocal, 1848 en Dordogne, Paris, 1933.)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article38865, notice VITRAC, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément