FONTAINE Albert

Par Yves Le Maner

Né le 21 juin 1885 à Maubeuge (Nord), mort le 30 avril 1960 à Marpent (Nord) ; mécanicien ; syndicaliste et militant socialiste puis communiste du Nord.

Fils d’un tailleur de limes, Albert Fontaine entra en 1910 à la Compagnie des chemins de fer du Nord en tant que mécanicien. Il se syndiqua immédiatement à la CGT et prit une part active à la grande grève de 1910.

Mobilisé en 1914, comme chauffeur de locomotives, il fut blessé au Chemin des Dames en convoyant un train de munitions.

Dès son retour dans le Nord, il devint secrétaire du syndicat des cheminots de Jeumont. Membre actif du Parti SFIO, il fut délégué au congrès de Tours et adhéra au Parti communiste dès janvier 1921. Affilié aux CSR, il prit part au congrès de scission de l’Union départementale du Nord qui eut lieu à Lille en juin 1921, mais attendit le 1er septembre 1922 pour entraîner le syndicat des cheminots de Jeumont dans l’intégration à la CGTU. Il en conserva le secrétariat jusqu’en 1925, date à laquelle il fut remplacé par Marcel Renaux ; il continua cependant d’être le véritable organisateur du groupement.

Après la réunification de 1935, il limita son action militante à la diffusion des journaux communistes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article3887, notice FONTAINE Albert par Yves Le Maner, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 16 octobre 2019.

Par Yves Le Maner

SOURCES : Arch. Dép. Nord, M 595/69. — M.-F. Talon, mémoire de maîtrise, Lille III, 1974, op. cit. — État civil de Maubeuge.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément