VIVIER Jean-Claude

Né en 1811 à Lyon (Rhône). Chef d’atelier et militant actif de la Fabrique, association de chefs d’ateliers de la soierie lyonnaise qui, sous couvert de secours mutuels, joua le rôle d’un véritable syndicat, dont les liaisons s’étendaient jusqu’à Saint-Étienne (Loire). Il fut condamné, le 9 avril 1845, par le tribunal correctionnel de Lyon, à dix jours de prison. Voir Vincent Bichet*

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article38874, notice VIVIER Jean-Claude , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 23 août 2021.

SOURCE : Arch. Dép. Rhône, série U, Procès-verbaux des tribunaux correctionnels.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément