VOISIN

Ouvrier chaudronnier parisien, il fut délégué début mars 1848 par sa corporation pour la représenter à la Commission du gouvernement pour les travailleurs, dite « Commission du Luxembourg », il fut membre du Comité central des ouvriers du département de la Seine constitué à l’initiative de Louis Simon Parmentier dans le but d’éliminer le Comité permanent mis en place par tirage au sort. Il y occupa la fonction de vice-président. Il signa à ce titre fin mars 1848 le texte intitulé Les délégués (ouvriers) du Luxembourg à leurs commettants dans lequel était reproduit le règlement constitutif du Comité central (Paris, impr. de Maulde et Renou, 3 p.)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article38890, notice VOISIN , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément