VOITURIER Alexandre

Né vers 1808 à Amiens (Somme), Tailleur à Paris. Demeurant 45, rue Montmartre (IIIe arr. ancien, maintenant IIe). Membre des Familles, prévenu supplémentaire au procès des poudres d’août pour port d’armes prohibées, condamné à 15 jours de prison et 16 F d’amendes, en 1re instance le 10 août 1836, incarcéré à Sainte- Pélagie du 31 octobre au 14 novembre 1836, peine expirée. Membre des Saisons dont il prendra la direction après mai 1839 et l’arrestation des principaux chefs. Il est probable qu’il s’agisse de Voiturier*, commissaire pour le maintien de l’ordre à la société fraternelle centrale en mars 1848 surtout que les tailleurs y étaient nombreux.

. Il pourrait être également ce Voiturier cité dans le document Taschereau et le Voiturier émigré aux États-Unis.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article38899, notice VOITURIER Alexandre, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 15 août 2016.

SOURCES : Arch. Dép. Paris (Seine), registres d’écrou DY/8 10-3158. — Moniteur universel, août 1836. — M. Dommanget, Auguste Blanqui. Des origines à la Révolution de 1848. Premiers combats et premières prisons, Paris, Mouton, 1969. — Note de J. Risacher.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément