WAGON Apollinaire

Il fut condamné, le 19 juin 1856, par le tribunal correctionnel de Valenciennes (Nord), à deux ans de prison pour appartenance à la société secrète la Cocotte, d’Anzin. Il était alors en fuite et sur le point de trouver refuge en Angleterre (Londres). Il est probable que ce n’était pas un ouvrier. Selon la déposition d’un témoin, il était toujours bien vêtu, portait habit et chapeau. On l’appelait le « Monsieur du Faubourg » et lui-même appelait le chef de la société « Papa Charvigné ». Voir Jean Charvigné J.*, Léopold Ledain*

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article38921, notice WAGON Apollinaire, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Nord, M 141/69.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément