WALCH Joseph

Né en 1812 à Soultz (Bas-Rhin) ; ouvrier menuisier ou débourreur ; participa à la Société des Saisons et à la prise d’armes du 12 mai 1839 ; emprisonné.

Joseph Wach travaillait dans la filature Lafleur, à Saint-Mandé (Seine) en 1839. Avec deux autres ouvriers de l’entreprise, Jean-Baptiste Le Barzic et Lucien Philippet, ainsi que Florent Dugas, d’une entreprise voisine, il participa aux activités de la Société des Saisons, ainsi qu’à la prise d’armes tentée le 12 mai par Armand Barbès, Auguste Blanqui et Martin-Bernard.
Il fut condamné à deux ans de prison et cinq ans de surveillance, le 12 juillet 1839 par la Cour des pairs. Incarcéré à Doullens dès le 16 juillet 1839. Signant la protestation collective du 1er octobre 1839 contre les traitements subis par les condamnés de mai, il fut décrit le même jour comme « le modèle de la tranquillité et de la douceur », de même le 19 mai 1840. Il ne s’évada pas le 13 septembre 1840, mais signa la pétition Charles Lombard.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article38924, notice WALCH Joseph , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 30 juin 2021.

SOURCE : Arch. Dép. Somme, Yb15 — Gazette des Tribunaux, juin-juillet 1839. — Cour des pairs. Procès politiques, 1835-1848, Inventaire dressé par J. Charon-Bordas, Paris, Archives Nationales, 1984, CC 727 d 2 n° 10. — Notes de Jean Risacher.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément