YVERNAUD

Né en 1812 à Dun-le-Palleteau (Creuse), mort en février 1849, à Boussac (Creuse) ; membre de la colonie installée par Pierre Leroux* à Boussac ; sous-préfet de Boussac en mai 1848.

De bonne heure, Yvernaud fut frappé par la misère des paysans de la Marche, par la condition quasi servile des colons, c’est-à-dire des métayers. Étudiant à Paris, en 1835, il adhéra à la Société secrète républicaine des Familles. Il fut ensuite attiré par les idées de Pierre Leroux.
Le 2 janvier 1848, il assista au banquet démocratique organisé à Limoges, au jardin de Plaisance, en l’honneur du philosophe. À l’heure des toasts, il but à la Solidarité. « Le problème du prolétariat, disait-il, ne réside pas seulement dans une solution pacifique de l’organisation du milieu social, mais aussi dans le sanctuaire de la conscience. »
En mars 1848, il arriva à Boussac pour entrer dans la colonie socialiste de Pierre Leroux*. « Belle, pure, rayonnante figure, dit P. Cousteix d’Yvernaud à ce moment. Il portait une blouse de voyage et avait à la main un bâton de houx. Avec ses cheveux blonds tirant sur le roux, ses yeux bleus, il ressemblait à un Christ au front serein. Il croyait en Dieu et aimait les hommes. »
Nommé sous-préfet de Boussac, en mai, il fit le projet de partager également les biens communaux, sans léser les pauvres, et de créer sur les terres fertiles de l’arrondissement des colonies agricoles, des communes modèles. Il mourut au moment où, à une trentaine de kilomètres de Boussac, à Huriel, chef-lieu de canton de l’Allier, le gendre de Pierre Leroux, Auguste Desmoulins*, célébrait l’anniversaire de la République dans un banquet réunissant 1.200 paysans de la Marche et des confins bourbonnais. Voir Ulysse Charpentier*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article38999, notice YVERNAUD, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 8 janvier 2017.

SOURCE : P. Cousteix, « L’action ouvrière en Haute-Vienne sous la monarchie de Juillet », étude parue en 1955 dans le Bulletin de la Société archéologique et historique du Limousin.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément