FOREST Jean

Par Marie-Louise Goergen

Né le 20 avril 1930 à Troissy (Marne) ; conducteur de route SNCF ; secrétaire de l’Union Est de la FGAAC (1963-1978).

Issu d’une famille de cheminots, son père, un frère, des oncles, des cousins et un neveu travaillant au chemin de fer, Jean Forest eut trois sœurs et cinq frères qui, arrivés à l’âge adulte, travailleront comme couturière, cheminot, ajusteur et soudeur. De religion catholique, il dit avoir subi l’influence de Pierre Mendès-France. Il obtint son certificat d’études primaires, puis un certificat d’aptitude professionnelle et entra à la SNCF le 17 septembre 1945 comme apprenti au dépôt de Noisy-le-Sec (Seine, Seine-Saint-Denis). Il y resta comme ouvrier professionnel de 1948 à 1955, puis comme chauffeur de route de 1955 à 1960. Muté comme élève-mécanicien à Nogent-sur-Marne (Seine, Val-de-Marne), il revint à Paris comme conducteur de route au dépôt de La Villette. Il y prit sa retraite le 21 avril 1980.

Syndiqué à partir de 1951, Jean Forest fut élu délégué du personnel du 1er degré de La Villette en 1965. Mais, dès 1963, il occupa des responsabilités régionales à la Fédération générale autonome des agents de conduite (FGGAC) comme secrétaire de l’Union Est ; il resta à ce poste jusqu’en 1978.

Au moment de sa retraite, il devint secrétaire national des retraités de 1980 à 1984 puis secrétaire adjoint jusqu’en 1990, date à laquelle il fut victime d’une maladie grave qui le laissa hémyplégique. Il avait été candidat sans étiquette aux élections municipales de Vincelles (Marne) et avait été élu maire adjoint de 1983 à 1989.

Marié puis divorcé, Jean Forest partage sa vie avec une compagne. Il est père de trois enfants dont deux sont cadres et un autre professeur de boxe.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article3902, notice FOREST Jean par Marie-Louise Goergen, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 29 décembre 2008.

Par Marie-Louise Goergen

SOURCES : Comptes rendus des congrès fédéraux. — Le Bulletin de Traction, 1964-1967. — Notes de Georges Ribeill. — Renseignements communiqués par Jean Forest.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément