FOSCALLO Georges

Cheminot ; syndicaliste confédéré (CGT) de la Loire.

Secrétaire du syndicat confédéré [CGT] des cheminots de Saint-Étienne, Georges Foscallo fut l’objet de violentes critiques de la part du responsable unitaire Alexandre Froget, au sujet de son attitude réformiste. Georges Foscallo répliqua en critiquant la grève de 1920 : « une grève stupide et criminelle » qui « a permis aux grands financiers de prendre leur revanche ».

Lors des congrès confédéraux de la CGT de 1931 et de 1933, il y représenta son syndicat.

En octobre 1934, il était toujours à la tête du syndicat confédéré.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article3915, notice FOSCALLO Georges, version mise en ligne le 26 octobre 2017, dernière modification le 26 octobre 2017.

SOURCES : L’Émancipateur du rail, août 1932, avril 1934. — L’Écho syndicaliste, septembre 1932. — Comptes rendus des congrès confédéraux de la CGT de 1931 et de 1933. — Notes de Louis Botella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément