FRANCESCHI Dominique

Par Antoine Olivesi

Cheminot ; militant socialiste SFIO des Bouches-du-Rhône.

Retraité des chemins de fer, militant socialiste, Dominique Franceschi fut candidat sur la liste SFIO dans le 3e secteur de Marseille (Bouches-du-Rhône) aux élections municipales complémentaires de février 1939, contre Sabiani. Il prononça notamment un appel aux électeurs corses de son secteur. La liste SFIO obtint une moyenne de 3 162 voix au premier tour et de 5 965 au second sur 23 198 électeurs inscrits mais fut battue. Franceschi était président du CIO de Verduron, dans la banlieue nord de Marseille.

Il peut s’agir de Dominique Franceschi, retraité, né à Matra (Corse) le 3 février 1877, d’après les listes électorales marseillaises de 1939 ou d’un autre électeur portant le même prénom, employé au PLM né le 24 mars 1883 à Brando (Corse).

Vieux militant inscrit à la SFIO dès la réalisation de l’Unité en 1905, Dominique Franceschi signa la pétition en faveur de Pierre Ferri-Pisani lors de la crise qui affecta la fédération socialiste des Bouches-du-Rhône en septembre-octobre 1945.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article3980, notice FRANCESCHI Dominique par Antoine Olivesi, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 12 décembre 2008.

Par Antoine Olivesi

SOURCES : Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, V M 2/290. — Arch. ville Marseille, K 1, listes électorales. — Le Petit Provençal, 25 et 31 janvier, 2 février (photo), 6 et 13 février 1939. — Provence socialiste, 13 août et 5 novembre 1937. — Rapport aux Fédérations socialistes, op. cit., octobre 1945.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément