FRÉDÉRIC Charles

Par Michaël Boudard

Né le 29 août 1866 à Ourouër (Nièvre), mort le 15 mars 1948 à Nevers (Nièvre) ; charpentier puis cheminot au P.-L.-M. ; adjoint SFIO au maire de Nevers (1925-1929).

Fils d’un journalier, Charles Frédéric fut d’abord charpentier à Nevers (Nièvre) et s’y maria en juin 1890 avec Rose Guillemin, lingère. Puis, il partit s’installer à Migennes (Yonne) où il devint chauffeur au chemin de fer de la compagnie P.-L.-M. 
Après la mort de son épouse à Migennes en 1906, Charles Frédéric revint à Nevers où il se remaria en août 1907 avec Joséphine Cornier, couturière. Mécanicien au moment de sa retraite, il fut choisi par le Parti socialiste pour être présent sur une liste dite du Cartel des Gauches (socialistes et républicains-socialistes) lors des élections municipales de Nevers en mai 1925. Si cette liste l’emporta, une division en son sein fractura le conseil lorsque Émile Périn fut élu maire alors qu’il n’avait pas été choisi lors d’une réunion préparatoire. Après la démission de dix conseillers municipaux pour protester contre cette situation et une élection partielle, Charles Frédéric fut élu troisième adjoint au maire Périn le 18 juillet 1925.
Mais, au renouvellement municipal de mai 1929, une liste SFIO, menée par le député Jean Locquin se constitua contre Émile Périn, exclu de la SFIO à la suite des élections législatives de 1928. Charles Frédéric rejoignit alors la liste de Jean Locquin qui fut nettement distancée au premier tour.
Lors des élections cantonales d’octobre 1931, les socialistes présentèrent deux candidats SFIO pour battre les candidats de droite sortants pour le Conseil d’arrondissement de Nevers (canton de Nevers) : Louis Masson,, maire d’Imphy, et Charles Frédéric. Mais, ils durent aussi faire face aux candidatures communistes de Louis Petit et de Armand Brodat : finalement, les deux sortants, MM. Lariche et Dechatre, furent réélus dès le premier tour.
Charles Frédéric s’éloigna alors de la vie politique et mourut à Nevers en 1948 : ses obsèques furent civiles.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article4008, notice FRÉDÉRIC Charles par Michaël Boudard, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 28 novembre 2022.

Par Michaël Boudard

SOURCES : Arch. Dép. Nièvre : état civil d’Ourouër ; état civil et recensement de Nevers ; M 635 : élections municipales de Nevers (1908-1935) ; série R (classe 1886) ; journaux L’Aurore du Centre, Paris-Centre et La Tribune du Centre. — Arch. Dép. Yonne : état civil de Migennes.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément