GABILLET Gérard

Né le 23 juillet 1919 à Falaise (Calvados) ; cheminot, révoqué après les grèves de 1947 ; syndicaliste CGT de Seine-et-Oise [Yvelines].

Gérard Gabillet travailla à La Cellophane de Mantes à partir d’avril 1936. Son engagement militant durant la guerre lui valut d’être arrêté et déporté. Entré à la SNCF le 1er mars 1947, il devint facteur à la gare de Houilles (Seine-et-Oise, Yvelines) et secrétaire du syndicat CGT des cheminots de Houilles.

Gérard Gabillet fut révoqué de la SNCF le 28 novembre 1947 suite aux grèves. Il fut condamné en correctionnelle à Versailles le 19 décembre 1947 à dix jours de prison avec sursis et mille francs d’amende pour entrave à la liberté du travail. Sa peine fut réduite en appel le 31 octobre 1951 à trois mille francs d’amende.

Après sa révocation, il reprit son métier d’ouvrier dans diverses entreprises avant d’être embauché à Électrolux de novembre 1970 à décembre 1980.

Gérard Gabillet était père de deux enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article4067, notice GABILLET Gérard, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 26 février 2015.

SOURCES : Arch. Fédération CGT des cheminots. — Notes de Jean-Pierre Bonnet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément