GAHÉRY Noël, Théophile

Cheminot à Paris ; communard.

Par arrêté du délégué au ministère des Travaux publics, Gahéry fut nommé, le 22 avril 1871, commissaire de surveillance administrative des gares de la compagnie de l’Est à Paris.
Pour « usurpation de fonctions », Noël Gahéry fut condamné, le 30 août 1871, par la Chambre des appels de police correctionnelle de Paris, à six jours de prison, peine confirmée le 1er septembre.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article4084, notice GAHÉRY Noël, Théophile, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 27 juin 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/770 ; état n° 4 ; 23 mai 1872. — J.O. Commune, op. cit., 23 avril 1871.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément